Réhabilitation des canaux d’irrigation d’Avezac

Cofinancés par l’AFD et l’Union Européenne, ces nouveaux canaux devraient contribuer à améliorer la gestion des ressources en eau et augmenter la production agricole dans le département du Sud.

De nouvelles infrastructures d’irrigation ont été inaugurées le 15 septembre 2015 à Camp-Perrin (département du Sud) en présence de l’ambassadeur de France, Mme Elisabeth Beton-Delègue, du directeur régional de l’AFD, M. Régis Marodon, et du ministre de l’Agriculture, M. Fresner Dorcin.

Permettant de multiplier par 2 les surfaces irriguées, la rénovation de 20km de canaux primaires du système d’irrigation d’Avezac devrait contribuer de manière significative à améliorer la sécurité alimentaire dans le département du sud ainsi que la situation socio-économique de ses paysans. Ces résultats seront étendus puisqu’une deuxième phase de travaux est prévue dans les prochains mois sur les canaux secondaires.

La France en Haïti oriente de longue date son appui au développement de l’agriculture par le soutien aux producteurs et grâce à la réhabilitation des infrastructures d’irrigation du pays. Dès 1985, la France, au travers de l’AFD, s’est engagée aux côtés du gouvernement haïtien pour apporter des financements pour la réhabilitation des périmètres irrigués de la plaine de l’Arcahaie. Au milieu des années 90, toujours en partenariat avec le ministère de l’Agriculture haïtien et avec l’appui de l’Union européenne, l’AFD a ensuite étendu ses actions au périmètre de Montrouis.

Depuis 2013, l’AFD est engagée dans un programme de Sécurité Alimentaire dans la plaine des Cayes (SECAL) pour un montant de 16 millions d’euros, dont 5 millions délégués par l’Union européenne. D’une part, ce projet intervient au niveau du soutien aux producteurs (conseil, accès aux technologies, octroi de subventions et renforcement des organisations professionnelles agricoles). D’autre part, ce projet a pour objectif d’améliorer globalement la chaîne de valeur ajoutée (réflexions sur le stockage, commercialisation et valorisation des denrées) tout en s’appuyant sur la réhabilitation des structures d’irrigation.

publié le 10/08/2016

haut de la page