Retours d’expériences sur les aménagements de bassins versants et sécurisation des productions agricoles

Pendant l’été s’est déroulé à Port-au-Prince un atelier débat, co-organisé par SOS-Enfants Sans Frontières et le GRET, sur les expériences en aménagement de bassins versants afin de formuler des recommandations pour la continuité et le développement de ces démarches en Haïti.

En juin 2016 s’est déroulé à Port au Prince un atelier débat sur les expériences en aménagement de bassins versants conduites par SOS Enfants Sans Frontières (SOS-ESF) sur différents terrains en Haïti : Salagnac sur le Plateau des Rochelois, Gros Morne et Cange sur le Plateau Central, ainsi que la 6ème section de la commune de Verrettes sur la Chaîne des Matheux.

Co-organisé par le GRET et SOS-ESF, sous l’égide du Comité Interministériel d’Aménagement du Territoire (CIAT), en collaboration avec l’Agence Française de Développement (AFD), le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade (SCAC) et la Banque Interaméricaine de Développement (BID), cet atelier avait pour but de formuler collectivement, sur la base des analyses disponibles, des recommandations pour la continuité et le développement de ces démarches en Haïti.

L’atelier a rassemblé plus d’une soixantaine de participants : représentants d’institutions publiques, de bailleurs, d’opérateurs nationaux/internationaux, d’experts indépendants, de chercheurs universitaires et d’organisations paysannes. Les participants ont échangé sur des questions liées à l’aménagement de bassins versants en Haïti. Quatre grandes thématiques ont été abordées plus spécifiquement : la démarche d’aménagement de bassins versants développée par SOS-ESF, ses impacts et sa réplication à plus grande échelle, ainsi que les modalités d’appropriation et de gestion durable des ouvrages et des bassins versants.

L’atelier s’est tenu dans le cadre du volet capitalisation du projet « Démarche d’aménagements innovants des bassins versants et sécurisation des productions agricoles en Haïti » mené en partenariat avec le GRET et cofinancé par l’AFD, l’Ambassade , le Conseil Régional d’Ile de France et la Fondation W.K.Kellogg. Démarré fin 2013, ce projet contribue à la diffusion de pratiques innovantes (construction d’ouvrages de petite hydraulique de montagne, construction de bandes de roulements faisant office d’impluvium, programmes de diversification maraîchère et arboricole etc.) susceptibles de renforcer les capacités des exploitations agricoles familiales à s’adapter aux conséquences du changement climatique en Haïti.
SOS Enfants Sans Frontières, créée en 1974, agit en faveur de l’éducation d’enfants défavorisés, dans une approche durable et globale intégrant les conditions de vie et l’environnement de l’enfant.

En Haïti, SOS-ESF soutient un réseau de 53 écoles sur l’ensemble du territoire. L’association intervient via un programme de parrainage scolaire et via le financement pour les écoles, de matériel, de petits travaux et de formations pédagogiques pour les enseignants. SOS-ESF mène également des programmes de développement agricole durable inspirés des techniques innovantes mises en place par la Coopération française de 1974 à 1986 à Salagnac sur le plateau des Rochelois.

Fondé en 1976, le Gret est une ONG française de développement dont l’objet est de soutenir des processus de développement durable, en milieux urbain et rural, en s’appuyant sur l’équité sociale, la promotion économique et le respect de l’environnement. En Haïti, le Gret travaille depuis plus de 20 ans dans les quartiers précaires de Port-au-Prince, sur l’accès aux services essentiels et le développement social urbain, en partenariat avec les pouvoirs publics haïtiens et en appui aux acteurs locaux de la société civile. Depuis 10 ans, le Gret mène également un projet de développement local à Saint-Louis du Sud dont l’objectif est l’amélioration des conditions de vie de la population de la commune par le renforcement des institutions et des organisations locales. Le projet s’articule autour de quatre axes fondamentaux : Eau potable et Assainissement, Agriculture, Santé/Nutrition et Institutionnel.

publié le 30/09/2016

haut de la page