Renforcement des collectivités

Engagé dans un partenariat avec l’Ambassade de France et le ministère haïtien de l’Intérieur et des Collectivités territoriales (MICT), le Centre National de la Fonction Publique territoriale (CNFPT) œuvre au renforcement de la gouvernance et de l’administration des collectivités haïtiennes.

Etablissement public en charge notamment de la formation des agents des collectivités françaises, le Centre National de la Fonction Publique territoriale (CNFPT) a développé entre 2009 et 2013, un partenariat avec l’Ambassade de France en Haïti et le ministère haïtien de l’Intérieur et des Collectivités territoriales (MICT) afin de mettre en œuvre un programme de formation et d’assistance technique pour accompagner la mise en place de la fonction publique territoriale haïtienne.

Ce partenariat a permis de planter les premières graines d’expériences de recrutement et de formation d’agents territoriaux dans 27 communes des départements du Nord, du Nord Est et du Sud d’Haïti. Grâce à divers financements (Ambassade de France, UE, MINUSTAH, USAID etc.), des sessions de formation pilotées par la Direction des Collectivités Territoriales en partenariat avec les maires des communes ont permis de renforcer les compétences des 205 agents territoriaux recrutés sur des fonctions multiples et variées (coordination et supervision des services, comptabilité, aménagement du territoire, social et culturel, etc.).

Souhaitant faire un bilan d’étape, le directeur général du CNFPT a effectué une mission en Haïti du 1er au 6 juillet. Outre des entretiens avec les responsables du MICT, M. Vincent Potier a rencontré les représentants de plusieurs institutions publiques compétentes en matière de décentralisation (CIAT, OMRH, ENAPP, FENAHM etc.). Il s’est également entretenu avec des bailleurs (UE et Banque Mondiale) et a effectué un déplacement sur le terrain dans le département du Nord ou il a rencontré les agents territoriaux et les nouveaux élus.

Ces rencontres sur le terrain, conjuguées aux entretiens avec les différentes parties prenantes, ont permis d’évaluer la qualité des résultats enregistrés et de définir de futurs axes de coopération avec le MICT. Dans cette perspective, les deux partenaires ont décidé de signer un nouveau protocole d’accord dans les prochaines semaines afin de définir les axes de collaboration sur lesquels ils s’accordent à travailler en lien avec les représentations régionales du CNFPT en Guadeloupe et Martinique qui offrent une plateforme de compétences de proximité.

La décentralisation et la bonne gestion locale sont un enjeu majeur pour la stabilité sociale et le développement économique d’Haïti. D’une part, le « contrat social » qui doit être passé entre les élus locaux et leurs administrés forme un des premiers éléments de la nécessaire cohésion sociale à l’échelle nationale. D’autre part, le renforcement des capacités administratives et opérationnelles des mairies doit permettre aux communes de fournir les services de bases essentiels attendus par les populations.

publié le 10/08/2016

haut de la page