Men anpil, chay pa lou !

Parce que, comme le rappelle un proverbe créole, "portée à plusieurs, la charge n’est pas lourde" ("Men anpil, chay pa lou"), l’Ambassade de France en Haïti vient de mettre en ligne Chaypalou.org, un site internet destiné à faciliter le cofinancement de projets imaginés par des communautés et des associations haïtiennes.

Chaypalou recense pour l’instant quinze programmes, pour la plupart déjà soutenus par des ONG, des collectivités ou des administrations françaises, mais dont les promoteurs ont besoin d’un dernier partenaire technique ou financier pour pouvoir se mettre à l’ouvrage.

Ces projets concernent des domaines tels que l’agriculture (construction d’une unité de transformation du manioc, fourniture de semences pour des paysans d’un village détruit par le séisme...), l’éducation (reconstruction d’une école, extension d’un établissement de formation professionnelle...), le logement (reconstruction de maisons d’un quartier populaire de Port-au-Prince...) ou la relance de l’activité économique (rééquipement des pêcheurs d’un village
côtier...). Le moins coûteux d’entre eux pourrait être mis en oeuvre avec un don de 5 625 euros ; le plus ambitieux avec 204 000 euros.

Capture de l'une des pages de Chaypalou.org - PNG

D’autres projets, en cours d’expertise, seront mis en ligne rapidement, notamment dans les secteurs de l’éducation et de la culture.

Cette banque de projets est le fruit d’une réunion de travail organisée par le ministère des Affaires étrangères et européennes avec des fondations d’entreprise françaises, le 5 mai dernier, sous la présidence de Bernard Kouchner. Cette réunion répondait à la demande des fondations d’entreprise de disposer d’une meilleure information sur les projets locaux de solidarité qui pourraient bénéficier de leur appui.

Vous pouvez également suivre chaypalou.org sur le réseau Twitter.

publié le 22/06/2010

haut de la page