La présence française dans le Sud-Est d’Haïti

La coopération française est présente dans le département du Sud-Est à travers différents programmes et acteurs. L’Etat français y a engagé environ 13 millions d’euros depuis 2007.

L’action de la France dans le Sud-Est se concentre surtout sur la ville de Jacmel à travers des programmes d’appui aux institutions locales et d’aménagement urbain.

L’agence française de développement finance un programme d’appui pour le fonctionnement des services municipaux et les finances locales. Par ailleurs, depuis 2013, l’Espagne et la France financent la réhabilitation des bâtiments administratifs de la mairie, fortement endommagés par le séisme.
Des formations pour les acteurs publics locaux (municipalité, délégués et vice-délégués, greffes des tribunaux de paix) et pour la société civile (droits de l’Homme) ont également été dispensées grâce au soutien de l’ambassade.

L’aménagement urbain porte quant à lui sur deux grands axes :

  • La lutte contre les inondations, avec la réalisation de travaux de renforcement des ponts et des berges de la Grande rivière de Jacmel et de la Gosseline, et la création d’une digue à l’embouchure de la Grande rivière. Des travaux de renforcement sur la rivière des Orangers ont débuté en 2014, comprenant la rénovation du pont à l’entrée de la ville ;
  • Une assistance technique dans le secteur de l’eau potable pour appuyer la mise en œuvre de réformes dans le secteur de l’eau et du développement urbain.
    Ce programme est financé par l’Agence française de développement.

Par ailleurs, l’Alliance française, association haïtienne, est présente à Jacmel depuis plus de 90 ans. Elle accueille chaque année environ 500 élèves pour des cours de français et d’informatique.
Elle propose également des activités culturelles dans et hors ses murs. Elle organise des conférences, des projections de cinéma, des concerts, des représentations de théâtre ou encore des expositions. L’Alliance dispose aussi d’une bibliothèque et de postes informatiques accessibles aux adhérents.

JPEG

Les alentours de Jacmel sont également concernés par l’action française. Ainsi, l’organisation non gouvernementale Agronome et vétérinaires sans frontière a mis en place un programme d’aide à la production et à la transformation du lait. Ce programme a été cofinancé par la France.

Depuis 2011, la ville et la communauté urbaine de Strasbourg ont également ouvert leurs actions aux zones rurales autour de Jacmel, à travers un programme de soutien à la petite enfance.
Un accord de coopération décentralisée a été signé entre Marigot et la communauté de communes du Pays Loudunais (département de la Vienne), portant sur différents secteurs : bourses scolaires, appui à la construction d’un centre de santé, appui à la construction d’une école. Un projet d’appui à la collecte et au traitement des déchets de la commune de Marigot en cours.

Enfin, la France a également participé à la construction d’une école primaire aux Orangers, village près de Jacmel. Cette école accueille aujourd’hui 500 élèves.

Liens utiles :
-  Agence française de développement en Haïti
-  Strasbourg et Jacmel
-  Pays du Loudunais et Marigot

publié le 09/04/2015

haut de la page