La France en Haïti, partenaire de la Quinzaine de la Francophonie

Organisée autour du 20 mars, la quinzaine de la Francophonie en Haïti sera, comme chaque année, l’occasion de célébrer la richesse de l’espace francophone, le dynamisme de sa création culturelle et la pérennité de ses valeurs : respect de l’État de droit et des droits de l’homme, égalité hommes-femmes, solidarité et diversité culturelle.

PNG

Partenaires de longue date de cet évènement, l’Ambassade de France en Haïti et son réseau se mobiliseront de nouveau en 2017 pour contribuer à sa réussite. Cinéma, musique, théâtre et concours de français : des manifestations culturelles dédiées seront organisées tout au long de la seconde quinzaine de mars à l’Institut français en Haïti (IFH) ainsi que dans les cinq Alliances françaises du pays afin d’honorer la francophonie.

Théâtre : tournée « Cyrano Project » en Haïti du 16 au 23 mars

Après Molière en 2016, le réseau culturel français en Haïti vous propose cette année de découvrir ou redécouvrir le chef d’œuvre d’Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac : l’une des pièces les plus célèbres du répertoire français. Venue spécialement de France, la Compagnie Face Nord sera en tournée dans les cinq Alliances françaises d’Haïti ainsi qu’à Port-au-Prince pour offrir 7 représentations d’un Cyrano revisité !

Un metteur en scène abandonné de tous décide de jouer seul la pièce Cyrano de Bergerac. Dans un élan désespéré et jubilatoire il endosse un rôle, puis deux, puis trois, puis tous… Fidèle au texte d’Edmond Rostand, cette adaptation révèle tout le sublime d’une langue à la fois limpide, drôle et majestueuse. Au détour d’une rime et d’un vers, Cyrano nous lave des outrages et nous redonne le courage que nous avions perdu.

« Cyrano project » de Caroline Boisson avec Jérôme Sauvion : le 16 mars à l’IFH, le 17 mars aux Gonaïves, le 18 mars au Cap Haïtien, le 20 mars à la FOKAL, le 21 mars à Jacmel, le 22 mars aux Cayes et le 23 mars à Jérémie.

Cinéma : Festival du Film francophone de Port-au-Prince du 20 au 28 mars

Fort du succès de sa première édition en mars dernier, le Festival du Film francophone est de retour à Port-au-Prince. Organisée à l’initiative de l’Ambassade de France et de l’IFH, sa seconde édition présentera une sélection de 20 films de réalisateurs francophones projetés sur grand écran dans différents endroits de la capitale : IFH, FOKAL, résidence des Lauriers, Cinémathèque de Pétionville, REV Cinéma, Yanvalou et place Jérémie.

Dans le prolongement de la Journée internationale des femmes du 8 mars, le Festival du Film francophone sera dédié cette année aux « Femmes du monde » et mettra tout spécialement à l’honneur le travail de réalisatrices ainsi que des œuvres consacrées à l’égalité femmes-hommes.

Autre nouveauté pour 2017 : la mise en place d’un laboratoire de création en partenariat avec le Ciné Institute de Jacmel et le Festival OFF-Courts de Trouville-sur-Mer. Deux intervenants français encadreront de jeunes cinéastes haïtiens dans la production de courts-métrages tout au long de la semaine, laquelle sera clôturée par une soirée de restitution.

Le Festival du Film francophone de Port-au-Prince est rendu possible grâce à l’appui et au soutien de l’Institut français Paris, CANAL+, l’Organisation internationale de la Francophonie, l’ambassade du Canada, l’ambassade de Suisse et Wallonie Bruxelles International. Son programme complet est disponible ici.

Langue française : dictée la Plume d’or, le 22 mars dans les cinq Alliances

Sous le patronage du ministère français de la Culture et de la Communication et de Madame Jacky Deromedi, Sénatrice représentant les Français établis hors de France, l’association Défense de la langue française propose depuis 2000 un grand concours de français ne nécessitant pas de préparation spéciale, destiné aux étudiants du réseau des Alliances françaises dans le monde (minimum niveau A2).

En même temps que dans les 428 Alliances françaises réparties aux quatre coins du monde qui participent cette année à l’évènement, les candidats des Alliances du Cap, de Jacmel, des Cayes, des Gonaïves et de Jérémie composeront pendant deux heures trente sous la surveillance d’un professeur. Le premier lauréat de la Plume d’or se verra offrir une semaine à Paris en mars 2018 tandis que des Diplôme d’Honneur seront décernés aux 100 suivants. Alors que six candidats haïtiens figuraient déjà l’an passé parmi ces lauréats, nous espérons qu’ils seront encore plus nombreux à se voir récompensés à l’issue de cette nouvelle édition.

Musique : Finale du Concours national de chanson francophone, le 23 mars à l’IFH

A l’origine du Concours national de chanson francophone qui avait mis en lumière des talents inédits lors de la dernière quinzaine de la Francophonie, l’Ambassade de France et l’IFH ont également décidé de rééditer cette belle expérience visant à récompenser des artistes musiciens haïtiens d’expression française.

Sélectionnés aux quatre coins du pays grâce au réseau des Alliances françaises, une nouvelle génération de jeunes auteurs compositeurs et interprètes de talent viendront disputer la grande finale qui aura lieu à l’IFH devant un jury prestigieux. Reprises célèbres ou compositions originales, les finalistes de cette seconde édition du Concours national de chanson francophone devront interpréter leur morceau en live pour tenter de remporter le prix de la meilleure composition originale ou le prix de la meilleure interprétation.

Le concours national de chanson francophone est organisé en partenariat avec le lycée français Alexandre Dumas, l’Organisation internationale de la Francophonie, l’ambassade du Canada, l’ambassade de Suisse et Wallonie Bruxelles International.

Communiqué de presse

publié le 20/03/2017

haut de la page