La France a décidé d’augmenter son aide à Haïti

En réponse aux demandes d’aide adressées à la communauté intenationale par Haïti, la France a décidé d’augmenter son aide à ce pays.

M. Alain Joyandet, Secrétaire d’Etat chargé de la Coopération et de la Francophonie, a indiqué hier à Port-au-Prince aux autorités haïtiennes notre décision de doubler notre aide budgétaire et de la porter à 4,1 millions d’euros pour répondre à l’urgence dans le domaine alimentaire. Cette contribution sera ciblée sur des opérations de réhabilitation post-cyclonique. Elle devrait passer principalement par le canal des organisations multilatérales : essentiellement le PAM (Programme alimentaire mondial), mais aussi le cas échéant UNICEF et FAO (semences, sur la base d’une proposition spécifique).

M. Joyandet se rendra ce matin dans la région des Gonaïves où la situation est la plus dramatique.

Une équipe de cinq personnes de la Sécurité civile est arrivée à Port au Prince le 5 septembre au soir afin d’évaluer les besoins.

Un bâtiment de la Marine nationale, la frégate Ventôse, disposant d’un hélicoptère est arrivé hier soir. Elle croise actuellement au sud de l’île afin de pouvoir procéder à des reconnaissances aériennes des zones affectées de cette région.

Avec ce nouvel accroissement, l’aide bilatérale française hors Union européenne à l’égard d’Haïti atteindra 32 millions d’euros en 2008.

Les ONG françaises se mobilisent également sur le terrain :

- une équipe d’évaluation de Handicap International est arrivée en Haïti ;
- une mission d’aide d’urgence des Pompiers de l’Urgence Internationale part de Limoges pour rejoindre Port au Prince. Cette action est organisée en partenariat avec le Secours Populaire de la Haute-Vienne et du Limousin qui apporte un soutien financier et logistique, et a mis à disposition ses réseaux de partenaires sur place ;
- Pharmaciens Sans Frontières ainsi que Action contre la Faim envoie des équipes en renfort sur le terrain ; - Télécom sans Frontières a dépêché les 3 et 4 septembre deux équipes de spécialistes en télécommunications d’urgence en Haïti. Les spécialistes télécoms de TSF transportent des transmetteurs mobiles de données haut débit par satellite, des lignes téléphoniques et fax et tous les équipements informatiques nécessaires pour installer des Centres de Communication d’Urgence. TSF intervient à la demande du Bureau de coordination des affaires humanitaires (BCAH) pour soutenir les équipes des Nations unies chargées des premières évaluations et de la coordination de l’aide humanitaire.

publié le 04/04/2009

haut de la page