Formation lutte contre le blanchiment

Dispensée à des magistrats, des membres des Renseignements Financiers et des enquêteurs de la Police Judiciaire haïtienne, cette formation était organisée par le Service de Sécurité Intérieure de l’ambassade de France.

Du 5 au 9 octobre 2015, le service de sécurité intérieure de l’ambassade de France a organisé une formation sur les thèmes de la lutte contre le blanchiment et de la saisie des avoirs criminels en liaison avec le trafic de stupéfiants. Cette formation s’inscrivait dans le cadre d’un cycle d’actions consacrées à la lutte contre la drogue.

Dispensée au bénéfice de trois Magistrats haïtiens, six membres de l’Unité Centrale de Renseignements Financiers (UCREF), et neuf enquêteurs de la Direction Centrale de la Police Judiciaire haïtienne, cette formation était animée par le directeur du Centre Interministériel de Formation Anti-Drogue (CIFAD) de Martinique ainsi qu’une capitaine de la Police française.

Correspondant à une priorité de la police haïtienne, laquelle entend intensifier ses opérations contre le trafic de la drogue, cette formation a permis d’aborder tous les aspects de la lutte contre le blanchiment de capitaux et la saisie des avoirs criminels qui y est liée, y compris les textes de lois haïtiens applicables en la matière, notamment la loi de novembre 2013 portant sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Si la consommation de stupéfiants en Haïti reste inférieure à la moyenne régionale, le blanchiment de capitaux n’en représente pas moins un défi pour le pays. De telles formations demeurent indispensables pour une meilleure prise en charge des affaires de stupéfiants par la police judiciaire haïtienne.

publié le 10/08/2016

haut de la page