Formation balistique : gestion d’une scène de crime

Dispensée à plus de quatre-vingt enquêteurs de la police judiciaire haïtienne, cette nouvelle formation était organisée par le service de sécurité intérieure de l’Ambassade.

Une première formation balistique avait été délivrée à six agents spécialisés de la police judiciaire haïtienne en septembre 2015. Satisfaite de cette action, la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) haïtienne avait alors sollicité l’organisation d’une nouvelle formation balistique consacrée plus spécifiquement à la gestion de scènes d’infractions.

Conformément à la demande de la DCPJ haïtienne, le service de sécurité intérieure de l’ambassade a organisé une telle formation du 7 au 11 mars. Animée par le chef du groupe balistique au Service central d’identité judiciaire de la Sous-direction de la police technique et scientifique d’Ecully (Rhône), elle a bénéficié à 88 enquêteurs haïtiens issus de tous les services d’enquête : protection des mineurs, homicides, enlèvements, trafic de stupéfiants, police scientifique etc.

Soulignant la rigueur indispensable à toute primo-intervention sur une scène d’infraction, le formateur a abordé tous les aspects pratiques de la préservation et du relevé de traces et indices dans le cadre de l’intervention des services enquêteurs, notamment en ce qui concerne les atteintes aux personnes par arme à feu, une réalité malheureusement quotidienne dans l’agglomération port-au-princienne.

Les policiers haïtiens ont manifesté un intérêt soutenu tout au long de cette de formation. Ils ont particulièrement apprécié de pouvoir échanger au sujet de la lutte contre les crimes liés aux armes à feu, laquelle constitue l’un des principaux défis auxquels la PNH est confrontée.

JPEG

publié le 10/08/2016

haut de la page