Dispositif mis en place par la gendarmerie en Haïti

Suite au puissant séisme qui a touché Haïti, la gendarmerie a projeté 36 militaires de l’escadron de gendarmerie mobile (EGM) d’Antibes basés en Martinique.

Par ailleurs, un avion au départ d’Istres à destination de Port-au-Prince comprenait aux cotés des militaires de la Sécurité Civile, 4 militaires de l’État-major projetable de gestion de crise (EMPGC) de la force de gendarmerie mobile d’Île-de-France (FGMI) dont 2 spécialistes en Système informatique et communication (SIC) et 11 militaires d’un peloton d’intervention de la garde républicaine pour assurer la sécurité du détachement de la sécurité civile.

L’Unité Gendarmerie d’Identification des Victimes de Catastrophe (UGIVC) de l’IRCGN a été placée en alerte.

La mission de la gendarmerie consiste à se placer à la disposition des autorités locales dans une démarche liée à la sécurité des personnes et des biens. La mission dévolue aux gendarmes consiste à :

- Assurer la protection des sauveteurs face à des actes d’agression ;
- Prévenir toute tentative de pillage dans les zones sinistrées ;
- Mettre en place un dispositif de bouclage afin d’interdire l’accès aux zones réputées dangereuses ;
- Participer aux opérations de sauvetage des populations locales ;
- Contribuer à la localisation de nos compatriotes portés disparus.

Actuellement, la gendarmerie française est présente en Haïti à hauteur de 31 militaires :

- 25 dans le cadre de la MINUSTAH (Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti). Ces militaires ont pour mission la formation et l’assistance de la police en Haïti ;
- 6 dans le cadre de la protection de l’ambassade de France.

(Source : ministère de l’Intérieur, de l’Outre-Mer et des Collectivités territoriales)

Contact presse :
SIRPA gendarmerie – bureau médias
Tél. 01 56 28 63 45
Fax : 01 56 28 63 49
Courriel : info@gendarmerie.interieur.gouv.fr

Mise en ligne : 14.01.10

publié le 03/11/2010

haut de la page