Des relations économiques modestes mais en augmentation

Avec un volume d’échanges oscillant entre 35 et 50 M€ par an, le commerce entre la France et Haïti est assez réduit. Son solde a toujours été favorable à la France.

Les exportations françaises progressent régulièrement et s’élèvent en 2014 à 48 M€. Elles sont principalement constituées à 42,5 % par des équipements mécaniques, du matériel électrique et informatique. Les produits issus des industries agroalimentaires représentent 22 % de nos exportations. Enfin, les véhicules automobiles constituent 6,5 % du total.

Depuis dix ans, les exportations de produits haïtiens vers la France ont représenté, annuellement, entre 6 et 9 M€ (8,66 M€ en 2014) et sont composées aux trois quarts d’huiles essentielles, principalement du vétiver.

Alors qu’avant le séisme, seuls trois groupes français disposaient d’une représentation active en Haïti (Total, Air France et CMA-CGM), aujourd’hui une vingtaine d’entreprises françaises relancent le courant d’affaires entre nos deux pays. De grands groupes français apportent leur savoir-faire ici dans le cadre de contrats d’assistance technique (DSNA, Suez,..), ou de marchés internationaux (Vinci, Alstom) tandis que d’autres s’implantent en association avec des groupes locaux ( Bolloré, Moulins deXXX ) ou seules ( canal +). Une dizaine de PME des CFA sont également présentes .

La France a annulé l’ensemble de la dette haïtienne bilatérale en novembre 2010. Elle avait auparavant accordé un moratoire à son partenaire, auquel elle ne faisait plus que des dons depuis plusieurs années.

publié le 10/08/2016

haut de la page