Des livres pour une réinsertion réussie

L’ambassade de France en Haïti, Bibliothèque sans frontières (BSF) et l’Unité Correction de la MINUSTAH collaborent afin de fournir des ouvrages aux bibliothèques haïtiennes.

JPEG

Un premier lot de 400 ouvrages comportant des romans, des bandes dessinées, des dictionnaires, des documentaires et des revues réunis et acheminés par l’association Bibliothèques sans frontières (BSF) ont été distribués par l’Ambassade de France au centre de rééducation des mineurs en conflit avec la loi de Delmas 33, à Port-au-Prince. Une deuxième cargaison de 600 livres devrait être répartie dans les mêmes conditions à l’automne prochain.

Ces ouvrages viennent augmenter et renforcer les capacités de la bibliothèque de ce centre. L’an dernier, celui-ci avait déjà obtenu 200 livres grâce à l’aide de l’Unité de Correction de la MINUSTAH.

L’ambassade de France en Haïti, BSF et la MINUSTAH contribuer à la réinsertion sociale de ces jeunes.

La moitié de ces derniers poursuivent leurs études au centre.

JPEG

Cette action s’inscrit dans le programme "200 bibliothèques en Haïti" lancé par l’ambassade de France en collaboration avec le ministère de la Culture et de la Communication, le ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse ;des Sports et de l’Action civique, la MINUSTAH et BSF. Ce programme vise à fournir "un appui en profondeur à l’ensemble du réseau de lecture haïtien".

De même, Bibliothèque sans frontières prévoit d’apporter 3000 autres ouvrages à d’autres centres carcéraux et d’appuyer l’ouverture de 12 bibliothèques dans les lycées haïtiens.

publié le 11/01/2010

haut de la page