Cyclone Ike : consignes de sécurité

Le cyclone Ike se rapproche des côtes Nord d’Haïti à une vitesse moyenne de 26 km/h et sa dangerosité est jugée extrême (catégorie 3 sur l’échelle Safir-Simpson). Il génère en ce moment des vents d’une vitesse de 195 km/h.

Actuellement au nord de Porto Rico, et donc au nord-est des côtes de la République Dominicaine, il est attendu dans la matinée de ce dimanche 7 septembre au nord d’Haïti. Il devrait provoquer une forte tempête tropicale sur toutes les régions déjà frappées par Hanna, Gustav et Fay.

Les autorités haïtiennes demandent donc à la population de rester vigilante et d’appliquer les consignes de sécurité suivantes en cas d’inondations, d’éboulements, de glissements de terrain, d’orages violents et de coups de vent :

- mettre hors d’eau tout ce qui peut être endommagé en cas d’inondation,
- se préparer à évacuer, si nécessaire, les zones exposées aux inondations et glissements de terrain (bords de mer, ravines, rivières, flancs de montagne, etc.),
- ne pas rester sur les ponts,
- ne pas traverser les rivières en crue, sous aucun prétexte,
- s’abriter en lieux sûrs, à l’intérieur des maisons, loin des fenêtres.

Vérifiez, si possible, l’exactitude des informations personnelles que vous avez laissées aux autorités françaises, notamment votre adresse, votre courrier électronique et vos numéros de téléphone en vous rendant sur le site du ministère des Affaires étrangères et européennes (http://www.diplomatie.gouv.fr, cliquez sur « Les français et l’étranger », puis choisissez « Guichet d’administration électronique »).

Pour mémoire, les recommandations de sécurité du Ministère français des Affaires étrangères et européennes en cas d’ouragan sont les suivantes :

D’ores et déjà

Prenez vos précautions :
- vérifiez l’état de vos éclairages de secours ;
- constituez une réserve de seau et de serpillières ;
- gardez chez vous une trousse à outils ;
- vérifiez la solidité de votre maison : gouttières, fenêtres, tôles… ne doivent pas être arrachées par le vent ;
- élaguez les plantations autour de chez vous ;
- ayez toujours un transistor à piles, une réserve d’eau potable et de la nourriture.

A l’annonce d’un cyclone ou d’un ouragan

- écoutez les informations diffusées à la radio ;
- respectez les consignes des autorités ;
- gardez vos enfants chez vous ;
- transportez à l’intérieur tous les objets susceptibles d’être emportés par le vent ;
- consolidez les portes et fenêtres de votre maison.

1ère phase d’alerte :

- si vous avez des volets, fermez-les et attachez-les ;
- clouez des planches de bois sur vos portes et volets ;
- placez un contre-plaqué sur les baies vitrées ; à défaut, fixez des bandes de ruban adhésif en étoile, à l’intérieur et à l’extérieur. Si la baie vitrée est grande, la démonter et vider la pièce ;
- mettez des objets lourds sur le plancher de votre maison, si elle n’est pas fixée au sol ;
- restez à l’écoute de votre radio.

2ème phase d’alerte :

- enfermez-vous dans la pièce la mieux abritée, de préférence sans fenêtre. Si votre maison n’est pas assez solide ou si elle est située au bord de la mer, réfugiez-vous dans l’un des abris indiqués par les secours ;
- éteignez les flammes nues (bougies…) ;
- restez à l’écoute de la radio.

Lorsque le danger est imminent :

- ne vous tenez pas à proximité des vitres ;
- ne tentez pas de sortir pour consolider les protections des fenêtres ou des toitures
- débranchez les appareils électriques ;
- si une ouverture cède dans la pièce ou vous êtes, entrouvrez une porte ou une fenêtre sur une façade opposée.

NE QUITTEZ PAS VOTRE ABRI AVANT LA FIN DE L’ALERTE DIFFUSEE PAR LA RADIO.

Après :

- Ne touchez pas aux câbles tombés à terre.

N.B. : Si vous devez vous rendre dans un aéroport après l’alerte, renseignez-vous avant de vous déplacer : des bousculades ont souvent été observées dans les terminaux haïtiens à la reprise du trafic aérien après plusieurs heures, voire plusieurs jours d’inactivité.

publié le 04/04/2009

haut de la page