Coordination des aides françaises et communautaires en Haïti

La répartition du travail entre la Commission européenne et la France : les exemples de la route Hinche-Cap Haïtien et du nouveau projet agricole lancé par la France

Dans son discours à Hinche le 6 février pour le lancement des travaux de construction de la route Hinche-Mirebalais, le Commissaire européen Louis MICHEL, en déplacement à Haïti, a annoncé que la France et la Commission européenne uniront leurs efforts pour construire la route Hinche - Cap-Haïtien.

La France financera le tronçon Hinche/Saint Raphaël, tandis que la Commission financera l’essentiel du tronçon Saint Raphaël/Cap-Haïtien (à la construction duquel est aussi associée la Banque Mondiale). En principe, un seul appel d’offres sera ouvert pour l’ensemble de ce parcours, ce qui permettra de réaliser une route répondant aux mêmes normes.

En outre, dans le même souci d’efficacité, c’est la Commission qui gèrera l’ensemble du projet. La France lui confiera donc la gestion des crédits (sous forme de don) qu’elle a mis en place pour le financement du tronçon Hinche/
Saint Raphaël, soit environ 40 millions d’euros (2 milliards de gourdes).

Il est, par ailleurs, envisagé que la Commission européenne co-finance les projets annoncés par M. BARNIER dans le domaine agricole. La France et la Commission européenne contribueront ainsi à une meilleure organisation du travail entre bailleurs de fonds et à une minimisation des coûts de gestion.

publié le 29/06/2009

haut de la page