Coopération policière : nouvelle formation au profit de la PNH

A l’initiative du service de sécurité intérieure de l’ambassade, une formation consacrée aux techniques d’interpellation a bénéficié à l’ensemble de la Brigade de Recherches et d’Intervention (BRI) de la Direction centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) d’Haïti.

Dispensée du 13 au 25 juin 2016 par deux formateurs du Groupe d’Intervention de la Police Nationale (GIPN) Antilles-Guyane basé en Guadeloupe, cette formation qualifiante a été suivie par la totalité des agents de la Brigade de Recherches et d’Intervention (BRI) de la DCPJ haïtienne, mais aussi par quelques agents du Bureau de Lutte contre le Trafic de Stupéfiants (BLTS), soit en tout 54 agents spécialisés dans le domaine de l’intervention.

Visant à renforcer les capacités de la BRI, principale brigade spécialisée de la Police Nationale Haïtienne, une telle formation a permis de parfaire les techniques d’intervention de la PNH en faisant connaître les moyens et méthodes employés par la Police française au cours d’opérations ou enquêtes en milieu particulièrement sensible. S’agissant de techniques spécialisées, cette formation s’adressait à des agents aguerris.

Parmi les thèmes étudiés figuraient notamment plusieurs exercices d’interpellations statiques et mobiles, pédestres ou motorisés avec menottage, l’entraînement aux techniques de progression et à la pénétration en milieu clos et ouvert, diurne ou nocturne, ainsi que plusieurs séances de maniement des armes et d’exercices de tir à balles réelles en condition de stress.

Mettant l’accent sur la gestion des émotions et la nécessité de prendre des décisions en situation d’urgence, cette formation à vocation opérationnelle s’est déroulée in-vivo sur le site de l’Ecole de Police avec le concours de la Direction des Ecoles. Elle s’est clôturée en présence de l’Inspecteur Général Miguelité Maxime, chef de cabinet du DGPNH et de M. Stéphane Maïcon, Premier Conseiller de l’ambassade de France.

Lors de son discours, le Chef de cabinet a particulièrement remercié la coopération français et plus particulièrement le partenariat avec le GIPN Antilles-Guyane, dont c’était la 3ème action de formation en Haïti en moins de 18 mois. De passage à Port-au-Prince dans le cadre du programme ALCORCA, le Commissaire de police Jean-Philippe Roth, en a, par ailleurs, profité pu rencontrer les stagiaires et les formateurs et s’entretenir avec M. Bernard Elie, le Directeur de l’Ecole Nationale de Police d’Haïti.

publié le 10/08/2016

haut de la page