Contrôle aux frontières : Avertissement agraphé au passeport

Lors de la délivrance du visa de court séjour, le passeport est remis avec la liste des pièces qui peuvent être exigées au franchissement de la frontière.

Si au franchissement de la frontière, le titulaire du visa ne peut pas présenter les pièces qui lui sont demandées, il peut se voir refuser l’entrée dans l’espace Schengen.

De même, si vous est titulaire d’un visa à entrées multiples et que vous avez dépassé le temps de séjour autorisé lors de vos précédents voyages, vous pouvez ne pas être autorisé à entrer dans l’espace Schengen même si votre visa est toujours valable.

1- Espace Schengen

AVERTISSEMENT

Outre son passeport valide revêtu d’un visa (sauf pour les ressortissants des pays exemptés), tout étranger doit être en mesure, lors de son passage à la frontière
française, de présenter :

  • des justificatifs des conditions du séjour en France (pour un séjour touristique : réservation d’hôtel, inscription à un voyage organisé,... ; pour un séjour professionnel : lettre de l’employeur, invitation d’un organisme français,... ; pour un séjour privé :’attestation d’accueil’ signée par la personne qui se propose d’assurer l’hébergement) ;
  • des justificatifs des moyens d’existence en France (argent liquide, chèques de voyage, carte de crédit internationale en cours de validité,...) ;
  • des garanties de retour vers le pays d’origine (billet d’avion, ...) ;
  • d’un justificatif d’assurance couvrant les dépenses médicales et hospitalières, y compris d’aide sociale résultant de soins qu’il pourrait engager durant son séjour en France.

Le visa Schengen délivré n’autorise pas l’entrée dans un département ou une collectivité française situé outremer

2- Territoire non européen de la France

Outre son passeport valide revêtu d’un visa (sauf pour les ressortissants des pays exemptés), tout étranger doit être en mesure, lors de son passage à la frontière
française, de présenter :

  • des justificatifs des conditions du séjour en France (pour un séjour touristique : réservation d’hôtel, inscription à un voyage organisé,... ; pour un séjour professionnel : lettre de l’employeur, invitation d’un organisme français,... ; pour un séjour privé :’attestation d’accueil’ signée par la personne qui se propose d’assurer l’hébergement) ;
  • des justificatifs des moyens d’existence en France (argent liquide, chèques de voyage, carte de crédit internationale en cours de validité,...) ;
  • d’un justificatif d’assurance couvrant les dépenses médicales et hospitalières, y compris d’aide sociale résultant de soins qu’il pourrait engager durant son séjour en France ;
  • des garanties de retour vers le pays d’origine (billet d’avion, ...).

Le visa délivré n’autorise pas l’entrée dans l’espace Schengen.

publié le 22/04/2014

haut de la page