Comment devient-on Ambassadeur ?

L’Ambassadeur de France dans un pays étranger est nommé par le président de la République en Conseil des ministres sur proposition du ministre des Affaires étrangères, c’est-à-dire selon la procédure la plus solennelle.

C’est un des " emplois supérieurs à la décision du gouvernement " : le Président peut donc, en droit, nommer qui bon lui semble. C’est l’habitude aux États-Unis, où les ambassadeurs changent avec les présidents. En France, le cas est rare. Le choix se porte presque toujours sur des diplomates ayant une bonne pratique de leur métier, autrement dit ayant atteint le grade de ministre plénipotentiaire ou au moins de conseiller de première classe.

Après avoir été nommé, l’Ambassadeur reçoit une lettre de mission du gouvernement français et part pour le pays dans lequel il exercera ses fonctions.
Une fois arrivé sur place, il doit présenter ses lettres de créance au chef de l’Etat, qui lui accorde sa confiance en acceptant sa nomination (le chef de l’Etat peut tout aussi bien ne pas accepter les lettres de créances).

A partir de ce moment, l’Ambassadeur est dit plénipotentiaire et il est le représentant officiel de la France dans son pays d’accréditation.

publié le 25/11/2015

haut de la page