Aide d’urgence : les pompiers de Guadeloupe et de Martinique à Cabaret

Le 7 septembre, le cyclone Ike ravageait Cabaret, ville située au nord de Port-au-Prince, la capitale de la République d’Haïti.

Le bilan dressé par les autorités pour cette seule ville après le passage de cet ouragan était éloquent : 70 morts, 309 blessés, 19 disparus, 410 maisons détruites, 1266 maisons endommagées, pour 4271 familles touchées et 20743 personnes sinistrées.

Une unité de la sécurité civile française était justement en reconnaissance dans cette ville le jour même où Ike l’avait frappée. Grâce à son évaluation, un détachement d’intervention catastrophe aéroporté (Dica) a pu être détaché sur le terrain par le ministère français de l’Intérieur quelques jours plus tard.

Pendant une semaine, les 60 hommes et femmes de ce Dica, tous venus de Guadeloupe et de Martinique, ont apporté leur soutien à la population. Créolophones, ils ont aidé les médecins locaux à traiter les victimes des inondations, en donnant près de mille consultations dans une douzaine de dispensaires et de lieux de rassemblement. Ils ont également aidé les habitants de la commune de Cabaret à nettoyer des écoles et des maisons.

Ces quatre courtes vidéos donnent une idée de la détresse des populations et du travail effectué par ces professionnels et bénévoles de la sécurité civile...

publié le 23/07/2013

haut de la page